Allongement chirurgical de la couronne clinique

Accueil » Allongement chirurgical de la couronne clinique

Cette procédure est très courante pour le diplômé en parodontie. Lorsqu’il y a une carie ou une fracture sous la portion libre de la gencive, il est très souvent difficile, voire impossible pour le dentiste d’avoir un accès facile lui permettant d’effectuer une restauration directe ou une couronne. La procédure d’allongement coronaire devient alors une bonne façon, simple et prévisible, de placer une couronne solide et durable. Cette procédure permet de donner à votre dentiste plus de structure dentaire et un espace parodontal biologique acceptable, pour une meilleure restauration dentaire. En résumé, l’élongation coronaire a trois objectifs importants :

• Accès pour une restauration : Sans l’élongation coronaire, il est pratiquement impossible au dentiste d’avoir accès, sous la gencive, à la carie pour fabriquer une restauration convenable et durable. La gencive est enflammée et un saignement risque d’être présent de manière chronique.

• Espace biologique : L’espace biologique est un concept vieux de presque 50 ans, mais toujours actuel. Il demande qu’il y ait un espace de 3 mm entre le bord de la couronne et le niveau d’os autour d’une dent. Cette zone tampon est composée de tissus mous et du sillon ou crevasse gingivale. Ainsi, pour faire une bonne couronne, le dentiste devra prendre une empreinte satisfaisante. La présence de saignement ou de suintement (humidité) rendra l’opération impossible. Tous les dentistes savent qu’une empreinte, ou moulage de la dent, ne peut permettre d’avoir une bonne couronne durable et bien adaptée.

• Effet virole : Pour avoir une couronne solide, stable et durable, il faut suffisamment de substance dentaire. La procédure d’allongement coronaire va permettre d’obtenir la quantité (1,5 mm) de substance dentaire pour atteindre nos objectifs de solidité, durabilité et adaptabilité.